COP 22 : Khatab présente son plan pour la Syrie et promet de lutter contre les incidences des changements climatiques

Suite à une invitation personnelle du roi du Maroc Mohammed VI, Dr Mohamad Izzat Khatab le secrétaire général du parti « La Syrie pour tous » a participé aux travaux de la conférence internationale sur le climat sous l’égide des Nations Unies qui s’est déroulée à la ville de Marrakech au sud du Maroc.

Khatab a profité de sa présence dans la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques pour présenter son plan pour la résolution de la crise Syrienne, en soulignant que son plan comprend des solutions efficaces pour aider les agriculteurs Syriens qui souffrent des impacts négatifs des changements climatiques, et pour lutter contre les incidences de ces changements, en plus de soutenir les petits agriculteurs et les encourager a poursuivre leurs activités qui ont été gravement touchés par la guerre.

Et au cours d’une interview avec les médias durant la conférence, Khatab a révélé que la sécheresse, liée aux changements climatiques, qui s’est produite dans le secteur agricole en Syrie entre 2007 et 2010, a aussi contribué au déclenchement du conflit dans le pays en 2011, en soulignant que c’était la pire sécheresse que la principale région agricole au nord de la Syrie a connu. Ceci a obligé les agriculteurs et les éleveurs de bétails faillis, de se déplacer vers les villes engendrant ainsi les mouvements des protestations en 2011 qui ont été poussés par la pauvreté et d’autres.

Khatab présente son plan pour la Syrie à Marrakech
Khatab présente son plan pour la Syrie à Marrakech

Et il a ajouté : « Nous ne pouvons pas dire que la sécheresse est la principale cause de la guerre mais c’est l’un des facteurs qui ont tous engendré un conflit qui au cours du quel des milliers de personnes ont été tuées et des millions d’autres se sont déplacées. De plus, les scientifiques ont confirmé que le réchauffement climatique actuel causé par les activités humaines a favorisé l’aggravation de la sécheresse dans cette région. »

Et selon le secrétaire général du parti « La Syrie pour tous », l’état de la Syrie était très fragile à cause de plusieurs facteurs tels que la croissance démographique considérable qui a passé de 4 millions durant les années cinquante à 22 millions actuellement en affirmant que les travaux illégaux des sondages des puits ont provoqué une diminution notable des réserves des nappes phréatiques, qui auraient alléger les conséquences graves de la sécheresse qui a engendré une chute du rendement agricole de 30% sachant que cette valeur présente environ le ¼ du produit intérieur brut de la Syrie.

Khatab a aussi dit : « Dans les régions les touchées au nord-est du pays, beaucoup de troupeau de bétails ont été morts a cause de la sécheresse, et les prix des céréales ont doublé, ceci a poussé prés de 1.5 millions des habitants de la compagnie à se déplacer vers les villes qui étaient déjà surchargées à cause des réfugiés de l’Irak. Les autorités Syriennes n’ont procuré que peu d’aide à ces personnes qui ont été forcées à quitter leurs maisons d’où les manifestations ont commencé essentiellement dans ces régions. »

Le président du parti « La Syrie pour tous » a également ajouté : « Beaucoup de choses se sont produites dans cette région et dans le monde durant cette période comme la hausse des prix des produits alimentaires et le début de ce qui s’appelle le printemps arabe, et tous ces évènements étaient des facteurs déclencheurs de la guerre en Syrie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *