Khatab averti Trump ”Nous ne voulons pas des zones de sécurité, il faut que toute la Syrie soit sécurisée.”

Dr Mohamad Izzat Khatab président du parti « La Syrie pour tous » a averti le nouveau gouverneur des Etats Unies de ce qui se cache derrière l’intention de son pays de mettre en place ce qui s’appelle « des zones de sécurité » en Syrie, en exprimant son refus complet du peuple Syrien de la division de la Syrie en petites villes en vue de la distribuer aux pays voisins.

Khatab a appelé Donald Trump au cours d’une conversation téléphonique de “Bien étudier les conséquences possibles de cette mesure” en lui affirmant ”Nous, en tant que Syriens, nous ne voulons pas avoir des zones de sécurité mais nous voulons que toute la Syrie soit sécurisée.”

Le président du parti « La Syrie pour tous » a averti le président Trump en lui adressant la parole ” Vous devrez évaluer les conséquences de ce que vous programmez faire en Syrie. Nous refusons avoir des zones de sécurité et notre peuple n’acceptera jamais cette tentative. Et si ces zones là seront créées, nous allons considérer ça comme un pas vers une division interne de la Syrie afin de la distribuer par la suite aux pays voisins et ceci est beaucoup plus dangereux. Les Syriens refusent la mettre en place des zones de sécurité et veulent une vraie solution qui met fin au conflit Syrien. “
Le président du parti « La Syrie pour tous » a également exprimé son refus aux tentatives de division du territoire Syrien en zones sécurisées et zones insécurisées en insistant que le peuple Syrien veut que son pays soit totalement sécurisé.

Khatab a demandé au président Trump de bien respecter les décisions du conseil de sécurité des Nations Unies en ce qui concerne le conflit Syrien, parce que ce pays n’est pas un terrain pour les jeux diplomatiques, en lui conseillant de tenir sa promesse qu’il lui a faite durant sa compagne électorale qui s’agit de ne pas intervenir dans les affaires étrangères des autres pays.

Mohamad Izzat Khatab et Donald Trump
Mohamad Izzat Khatab et Donald Trump

Et il a ajouté ” Selon les nouvelles, il y’a tout un plan pour mettre en place en place trois zones de sécurité, et chaque zone sera contrôlée par un pays bien déterminé : la première zone qui se trouve au sud de la Syrie sera contrôlée par la Jordanie et l’Amérique, la deuxième zone qui se trouve au nord sera contrôlée par la Turquie, et une troisième zone que nous ignorons son vrai emplacement, mais on est surs que cette division est la plus proche du programme de Trump“

Khatab a insisté sur l’importance de garantir l’unité territoriale syrienne en soulignant que l’existence de telles zones est le début d’une division du territoire.

Le politicien Syrien a également affirmé que ” L’intention des Etats Unies de créer des telles zones indique que la guerre s’éclatera de nouveau en Syrie et cette fois ci, elle sera plus prolongée. Ce projet de mise en place des zones de sécurité indique aussi que les Etats Unies veulent se protéger des conséquences de cette guerre en essayant de prolonger la crise puisque cette décision engendrera certainement un conflit entre les Etats Unies et la Russie ce qui compliquera encore la crise. Khatab a aussi indiqué que les zones démilitarisées ne peuvent être mises en place que suite à un accord entre deux pays, et ne doivent pas en fait contenir des forces armées.“

Et selon Khatab, la mise en place des zones de sécurité en Syrie n’est pas une bonne solution pour arrêter la guerre en Syrie mais au contraire, elle peut l’aggraver. Et il faut savoir que les Syriens ne vont jamais accepter la division de leur pays parce qu’ils savent bien les conséquences de cette tentative.

Khatab a également appelé le président Trump a respecter les réfugiés Syriens qui ont été obligés de quitter leur pays a cause de la guerre, en lui insistant que son parti va aider tous ceux qui veulent rentrer a leur pays en toute liberté après la fin de la guerre.

Rappelons que le président Trump a dernièrement annoncé qu’il veut créer « des zones de sécurité en Syrie » pour régler le problème des réfugiés et que les pays Européens ont commis une erreur en acceptant des millions de réfugiés.

On prévoit que le président Trup donne prochainement un ordre au Pentagone et au ministère des affaires étrangères pour élaborer un plan pour la mise en place des zones de sécurité, ce qui est considéré comme une étape qui augmentera davantage le nombre d’interventions militaires en Syrie au lieu de le baisser.

Trump n’a pas encore parlé des détails de cette tentative mais il a dit que les pays du Golf doivent payer les couts de la mise en place de ces zones en affirmant qu’il est difficile de surveiller les zones de sécurité dans un pays en guerre où les groupes armés sont très répandus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *