Khatab : ” La formulation des Russes d’une constitution Syrienne est une dangereuse initiative ”

Dr Mohamad Izzat Khatab le secrétaire général du parti « La Syrie pour tous » a annoncé que son parti refuse complètement la constitution rédigée par les Russes sans demander l’avis des Syriens, et qui a été distribuée dernièrement au cours des négociations d’Astana sur la paix en Syrie, en insistant que seul le peuple Syrien qui a le droit de rédiger la constitution de son pays et de garantir les droits de toutes ses sectes.

Khatab a exprimé son étonnement au cours d’une interview avec le journal «Doualia », du silence des représentants du régime et des groupes rebelles au cours des négociations d’Astana lorsque les responsables Russes ont distribué le projet de constitution qui a été élaboré et rédigé par des spécialistes Russes à Moscou, et il s’est demandé ” Comment ils ont accepté ce que les Russes ont fait ? Et comment ils ont pu terminer les négociations ? ”

Dr Khatab a ajouté ” Nous avons toujours dit que la solution de la crise Syrienne doit être dans les mains de Syriens seuls et ne doit pas être imposée par des intervenants extérieurs, c’est pourquoi nous espérons que la solution de ce conflit soit entre les mains des Syriens comme nous avons indiqué dans le « Plan Khatab » qui propose l’élaboration d’une constitution par des spécialistes exclusivement Syriens, puis soumettre le projet de constitution au référendum pour que le peuple puisse en donner son avis”.

Le politicien Syrien a ajouté ” Seul le peuple Syrien qui a le droit d’élaborer sa constitution. Et nous n’acceptons aucune constitution élaborée par la Russie, les Etats Unies, la France, l’Arabie Saudite, ou aucun autre pays parce que la constitution symbolise la souveraineté du pays et l’identité de son peuple. Et si les Russes veulent élaborer une nouvelle constitution, alors ils auraient dû le faire et le soumettre au référendum chez eux, et d’appliquer ses notions dans leur pays. Mais quant à la Syrie, elle a son peuple, ses experts, ses spécialistes, sa souveraineté, et son identité. ”

Khatab a également dit ” Ceci est une dangereuse initiative de la part de la Russie, parce que depuis toujours, aucun pays n’a osé élaborer la constitution d’un autre pays et l’imposer sur ce dernier, et c’est ce que la Russie a fait en rédigeant une constitution « Syrienne » pour remplacer la vraie constitution Syrienne existante depuis 2012. Ceci signifie que la Russie essaye de violer les droits du peuple Syrie et l’empêcher de tracer librement son avenir politique et économique sans l’intervention des pays amis ou ennemis”.

Dr Mohamad Izzat Khatab
Dr Mohamad Izzat Khatab

Et selon le secrétaire général du parti « La Syrie pour tous », cette initiative Russe qui s’agit d’élaborer la constitution Syrienne et de l’imposer sur le peuple Syrie, ne va pas avancer la paix mais au contraire, elle va compliquer la crise.

Mohamad Izzat Khatab a aussi ajouté ” La rédaction de la Russie d’une constitution en vue de l’imposer sur les Syriens, et la formulation des Etats Unies d’une constitution pour les rebelles, est considéré en diplomatie comme une violation du droit du peuple à l’autodétermination, et une agression des bases et des principes de la diplomatie, c’est pourquoi nous allons refuser l’initiative Russe parce que la constitution de la Syrie sera rédigée uniquement par des Syriens sans aucune intervention extérieure. ”

Et en réponse à la question si la Russie constitue vraiment un intermédiaire neutre entre le régime et les rebelles, Khatab a dit ” L’élaboration d’une constitution par des Russes sans aucune intervention du peuple Syrien signifie a notre avis que Moscou ne respecte pas la souveraineté de l’état Syrien et du peuple Syrien, et signifie également qu’elle n’est pas sérieuse quant à sa représentation comme un intermédiaire neutre entre le régime et les groupes rebelles. ”

Rappelons que le ministère des affaires étrangères Russe a distribué au cours des négociations d’Astana un projet de constitution rédigé par des spécialistes Russes qui propose d’élargir le pouvoir du parlement au détriment du pouvoir du président de telle façon que ce dernier ne puisse pas le dissoudre. Le projet consiste également de donner le droit au parlement de faire des référendums et de changer les frontières de la Syrie suite à un référendum général.

Le projet de constitution propose aussi de donner l’autorité à l’assemblée du peuple d’approuver les sujets de la guerre ou de la paix, de faire tomber le président, et de nommer les membres de la cour suprême, en désignant la soumission des forces armées au président de la république qui assure le rôle du commandant suprême des armées.

Un commentaire

  • Gabriella

    Avec tout mon respect je voudrais mettre en relief que Moscou n’impose rien à la Syrie. En fait, elle propose des solutions politiques. Ce projet a été élaboré pour que les parties impliquées aient un texte réel à discuter. En tout cas, son sort ne dépend que du peuple syrien. Le cessez-le-feu est établi, il faut donc penser aux démarches suivantes. Des initiatives pareilles, à mon avis, sont moins dangéreuses que des frappes, ne trouvez-vous pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *