Khatab aux employeurs français : « Exercez des pressions sur votre gouvernement pour lever les sanctions contre la Syrie »

Le président du mouvement des entreprises de France MEDEF, Pierre Gattaz a accueilli dans son bureau a Paris, Dr Mohamad Izzat Khatab le président du parti « La Syrie pour tous » afin de discuter les opportunités qu’auront les grandes entreprises françaises dans les projets de reconstruction de la Syrie que le parti compte mettre en œuvre en Syrie après l’arrêt de la guerre.

Pierre Gattaz est considéré comme l’un des hommes d’affaires les plus puissants en France., sachant que le mouvement des entreprises de France qu’il dirige se compose de 750 milles entreprises les plus fortes et les plus réussies dans divers domaines. C’est pourquoi le mouvement est devenu un leader dans le secteur d’activité économique et que tous les présidents du monde entier cherchent à remporter des accords d’investissement avec ce mouvement.

Et durant la réunion, le président du parti « La Syrie pour tous » a informé le responsable économique que la politique de son pays en ce qui concerne la Syrie n’a jamais été juste et équitable durant les années de la crise en lui affirmant que le parti La Syrie pour tous ainsi qu’au peuple Syrien peuvent faire la différence entre le peuple Français qui est un ami du pays, et la politique de son gouvernement, en soulignant l’appui et le soutien que le parti a eu de la part de plusieurs personnages Françaises et du peuple Français d’une façon générale quelque soit leur orientation politique et idéologique.

Khatab avec le président du MEDEF, Pierre Gattaz
Khatab avec le président du MEDEF, Pierre Gattaz

Khatab a également informé le président de MEDEF que son parti se rappelle toujours des positions du président François Holland qui a toujours proclamé l’importance de fournir de l’assistance à la Syrie et son peuple en demandant à l’Union Européenne et au conseil de sécurité de lever les sanctions contre la Syrie et d’arrêter de prendre position contre ce pays parce que le peuple Syrien est l’unique perdant.

Khatab a demandé aux économistes Français d’exercer des pressions sur leurs gouvernements afin de favoriser la réouverture de l’ambassade Française à Damas ainsi qu’à la reprise des relations diplomatiques entre la France et la Syrie pour optimiser une transition politique et pacifique par le biais des élections transparentes pour que le peuple Syrien puisse y participer librement pour choisir celui gui le gouverne.

Le président du parti La Syrie pour tous a également appelé les hommes d’affaires et les gérants des entreprises ainsi qu’aux membres actifs du mouvement des entreprises de France à faire de leur mieux pour lever les sanctions européennes injustes imposées sur la Syrie, et renforcer le rôle des hommes d’affaires dans l’amélioration des relations économiques et commerciales entre les deux pays.

Le politicien Syrien a aussi souligné le rôle important des économistes Français et leur capacité de minimiser au maximum les sanctions économiques contre la Syrie et le peuple Syrien ainsi qu’à leur rôle dans la facilitation de l’obtention des visas et des opérations financières dans les banques Européennes.

Et il a ajouté « Les vrais causes qui se cachent derrière toutes ces sanctions imposées sur la Syrie font vraiment douter. Ces dernières visent uniquement le pauvre peuple Syrien qui résiste encore malgré toutes les difficultés qu’il a vécu durant la crise, et malgré ces sanctions qui ont aggravé sa souffrance ».

Khatab a aussi souligné les besoins urgents du peuple Syrien comme la nourriture, les médicaments, les matières premières, les équipements industriels, et plein d’autres besoins, en insistant sur l’importance du travail collaboratif avec les pays amis de la Syrie pour le renforcement des partenariats économiques et commerciaux entre la France et la Syrie dans la prochaine période.

Le président du parti La Syrie pour tous a aussi dit que le peuple Syrien n’a pas besoin d’aides financières et que la Syrie peut être reconstruite par les propres moyens de ses citoyens en insistant qu’il est prêt à mettre toute sa fortune au service de son pays et que le souhait des Syriens en ce moment est de mettre fin aux sanctions économiques pour faciliter les déplacements internes et externes des Syriens.

Khatab a discuté avec Pierre Gattaz le président du mouvement des entreprises de France MEDEF, les opportunités qu’auront les grandes entreprises françaises dans les projets du « plan Khatab » en ce qui concerne la reconstruction de la Syrie et le transfert du savoir faire ainsi qu’aux nouvelles technologies vers la Syrie qui vont servir pour reconstruire tous ce qui a été détruit en Syrie durant cette guerre féroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *